Raven lit les 10 livres d'horreur noirs préférés écrits par des auteurs autochtones

Raven lit les 10 livres d'horreur noirs préférés écrits par des auteurs autochtones pour vous plonger dans l'esprit d'Halloween 

Salut les amoureux des livres ! Joyeux Halloween! Alors que vous vous préparez pour vos festivités d'Halloween ce week-end. Nous voulions partager avec vous nos 10 meilleurs livres écrits par certains de nos auteurs autochtones préférés. Vous n'êtes pas fan d'Halloween ? Ne vous inquiétez pas, ces livres sont sûrs d'être des tourneurs de page et de vous plonger dans cet esprit effrayant.

Les voleurs de moelle par Cherie Dimaline

Juste au moment où vous pensez que vous n'avez plus rien à perdre, ils viennent pour vos rêves. L'humanité a presque détruit son monde à cause du réchauffement climatique, mais maintenant un mal encore plus grand se cache. Les peuples autochtones d'Amérique du Nord sont chassés et récoltés pour leur moelle osseuse, qui porte la clé pour récupérer quelque chose que le reste de la population a perdu : la capacité de rêver. Dans ce monde sombre, Frenchie et ses compagnons luttent pour survivre alors qu'ils se dirigent vers le nord vers les anciennes terres. Pour l'instant, survivre signifie rester caché - mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que l'un d'eux détient le secret pour vaincre les voleurs de moelle.

Les seuls bons Indiens par Stephen Graham

De l'auteur à succès du New York Times, Stephen Graham Jones, nous vient un roman qui est à la fois de l'horreur psychologique et un commentaire social tranchant sur la politique identitaire et l'expérience amérindienne. Les fans de Jordan Peele et Tommy Orange vont adorer cette histoire car elle suit la vie de quatre Amérindiens et de leurs familles, tous hantés par un événement troublant et meurtrier qui s'est produit dans leur jeunesse. Des années plus tard, ils se retrouvent traqués par une entité déterminée à se venger, totalement impuissants alors que la culture et les traditions qu'ils ont laissées les rattrapent de manière violente et vengeresse.

Taaqtumi : une anthologie d'histoires d'horreur arctique par plusieurs auteurs

"Taaqtumi" est un mot inuktitut qui signifie "dans l'obscurité" - et ces histoires d'horreur époustouflantes d'écrivains du Nord montrent à quel point l'obscurité peut être dangereuse. Une famille qui s'accroche à la survie dans la toundra après un vicieux virus zombie. Une porte qui fait signe, attendant de déchaîner la terreur derrière elle. Une communauté post-apocalyptique dans le Grand Nord où les choses ne sont pas tout à fait ce qu'elles semblent être. Avec des histoires effrayantes des auteurs primés Richard Van Camp, Rachel et Sean Qitsualik-Tinsley, Aviaq Johnston et d'autres, cette collection ravira et divertira même les fans d'horreur les plus chevronnés.

Lune de la neige en croûte par Waubeshig Rice

Avec l'approche de l'hiver, une petite communauté Anishinaabe du Nord s'assombrit. Coupés, les gens deviennent passifs et confus. La panique monte à mesure que l'approvisionnement alimentaire diminue. Alors que le conseil de bande et une poignée de membres de la communauté luttent pour maintenir l'ordre, un visiteur inattendu arrive, fuyant la société en ruine du sud. Peu de temps après, d'autres suivent. Les dirigeants de la communauté perdent leur emprise sur le pouvoir alors que les visiteurs manipulent les fatigués et les affamés pour prendre le contrôle de la réserve. Les tensions montent et, au fil des mois, le nombre de morts dues à la maladie et au désespoir augmente également. Frustrés par le chaos de la construction, un groupe de jeunes amis et leurs familles se tournent vers la terre et la tradition anishinaabe dans l'espoir d'aider leur communauté à prospérer à nouveau. Guidés à travers le chaos par un chef improbable nommé Evan Whitesky, ils s'efforcent de rétablir l'ordre tout en étant aux prises avec une grave décision. Mêlant action et allégorie, Moon of the Crusted Snow bouleverse nos attentes. De la catastrophe naît la résilience. Et tandis qu'une société s'effondre, une autre renaît.

Empire of the Wild par Cherie Dimaline

Joan, au cœur brisé, cherche son mari, Victor, depuis près d'un an. Depuis qu'il a disparu cette nuit-là, ils ont eu leur première dispute sérieuse. Un matin, la gueule de bois, dans un parking Walmart d'une petite ville près de la baie Georgienne, elle est attirée par une tente de réveil où les Métis locaux affluent pour entendre un prédicateur charismatique.Au moment où elle entre en titubant dans la tente, le service est terminé, mais alors qu'elle s'apprête à partir, elle entend une voix indubitable

Elle se retourne, et voilà Victor. Seulement, il insiste sur le fait qu'il n'est pas Victor, mais le révérend Eugene Wolff, en mission pour amener son peuple à Jésus. Et il ne semble pas faire semblant qu'il n'y a même pas une lueur de reconnaissance dans ses yeux. Avec seulement deux alliés - Zeus, son étrange neveu de 12 ans, épris de Johnny-Cash, et Ajean, un requin euchre grossier avec une connaissance approfondie des anciennes méthodes - Joan entreprend de rappeler au révérend Wolff de qui il est vraiment. S'il est vraiment Victor, sa vie et celle de tous ceux qu'elle aime dépendent de son succès.

Inspirée par l'histoire métisse traditionnelle du Rogarou, une créature ressemblant à un loup-garou qui hante les routes et les bois des communautés métisses, Cherie Dimaline a créé un roman propulsif, époustouflant et sensuel.

Anoka par Shawn Hook

Bienvenue à Anoka, Minnesota, une petite ville juste à l'extérieur des villes jumelles surnommée "La capitale mondiale d'Halloween" depuis 1937. Ici, devant vous, vous trouverez plusieurs histoires impliquant des collectionneurs d'ossements, des sorcières païennes, des loups-garous, des bisons squelettiques et des clones enfants. A vous de décrypter entre réalité et fiction tant l'auteur a tissé des faits historiques dans ses récits. Avec sa première collection d'horreur, l'auteur de Cheyenne & Arapaho, Shane Hawk, explore les thèmes de la famille, du chagrin, de la solitude et de l'identité à travers le prisme de la vie indigène.

Oiseau fantôme par Lisa Fuller

Stacey et Laney sont des jumelles - des images miroir l'une de l'autre - et pourtant elles sont aussi différentes que le soleil et la lune. Stacey travaille dur à l'école, déterminée à sortir de leur petite ville. Laney sèche l'école et se faufile hors de la maison pour rencontrer son petit ami. Mais quand Laney disparaît une nuit, Stacey n'arrive pas à croire qu'elle vient de s'enfuir sans le lui dire. Alors que les jours passent et que Laney ne revient pas, Stacey commence à rêver de son jumeau. Les rêves sont sombres et terrifiants, difficiles à comprendre et difficiles à ébranler, mais au moins ils disent à Stacey une chose essentielle : Laney est vivant. Il est difficile pour Stacey de savoir ce qui est réel et ce qui est imaginaire et encore plus difficile de savoir à qui faire confiance. Tout ce qu'elle sait avec certitude, c'est que Laney a besoin de son aide. Stacey est la seule à pouvoir retrouver sa sœur. La retrouvera-t-elle à temps ?

Attraper Teller Crow par Ambelin Kwaymullina et Ezekiel Kwaymullina

Rien n'est plus pareil pour Beth Teller depuis sa mort. Son père, un détective, est le seul à pouvoir la voir et l'entendre - et il se noie dans le chagrin. Mais maintenant, ils ont un mystère à résoudre ensemble. Qui est Isobel Catching et quel est son lien avec l'incendie qui a tué un homme ? Qu'est-il arrivé aux personnes qui n'ont pas été vues depuis l'incendie ? Alors que Beth résout le mystère, elle découvre une histoire choquante qui se cache sous la surface d'une petite ville et une amitié qui dure au-delà d'une vie et dans une autre. Raconté à deux voix inoubliables, ce roman captivant mêle les thèmes du deuil, de l'histoire coloniale, de la violence, de l'amour et de la famille.

Cartographier l'intérieur par Stephen Graham Jones

L'auteur des Pieds-Noirs, Stephen Graham Jones, propose aux lecteurs une nouvelle d'horreur amérindienne époustouflante. En traversant sa propre maison la nuit, un jeune de quinze ans croit voir une autre personne franchir une porte. Au lieu des personnes qui pourraient être là, sa mère ou son frère, la figure lui rappelle son père disparu depuis longtemps, décédé mystérieusement avant que sa famille ne quitte la réserve. Lorsqu'il la suit, il découvre que sa maison est plus grande et plus profonde qu'il ne le pensait. La maison est le genre de mauvais endroit où vous pouvez vous perdre et trouver des choses que vous préférez ne pas avoir. Au cours de quelques nuits, le garçon essaie de cartographier sa maison dans un effort qui met son petit frère en danger et le met en position de les sauver. . . à un prix terrible.

Mon cœur est une tronçonneuse par Stephen Graham Jones

Jade Daniels est une paria à moitié indienne en colère avec un père violent, une mère absente et une ville entière qui ne veut rien avoir à faire avec elle. Elle vit dans son propre monde, un monde dans lequel la protection vient d'une source inhabituelle. : films d'horreur… surtout ceux où un tueur masqué cherche à se venger d'un monde qui lui a fait du tort. Et Jade raconte l'histoire originale de Proofrock comme s'il s'agissait de l'un de ces films. Mais lorsque le sang commence à couler dans les eaux d'Indian Lake, elle nous entraîne dans son esprit vertigineux et encyclopédique de sang et de meurtriers masqués, et prédit exactement comment l'intrigue se déroulera. Pourtant, alors même que Jade nous entraîne dans son rêve de fièvre noire, un portrait surprenant et intimiste émerge… un portrait de la petite fille effrayée et traumatisée sous le masque de Jason Voorhees : en colère, oui, mais aussi une fille qui pleure facilement, aime farouchement, et veut désespérément une maison. Une fille dont les sentiments sont trop grands pour son corps. My Heart Is a Chainsaw est son histoire, son hommage à l'horreur, à la vengeance et au triomphe.

 

 

.