Pleins feux sur les auteurs autochtones australiens

Chez Raven Reads, nous passons beaucoup de temps à lire des auteurs autochtones canadiens et à en apprendre davantage sur l'histoire autochtone. Comme chaque livre, auteur et voix nous aide à avoir une perspective sur le peuple canadien et notre passé, nous pouvons également apprendre d'autres expériences et peuples autochtones. C'est pourquoi nous nous aventurons à l'extérieur du Canada cette semaine, pour explorer les auteurs autochtones australiens.

 Trois auteurs autochtones australiens incontournables

Alexis Wright

Alexis Wright est membre de la nation Waanyi des hautes terres du sud du golfe de Carpentarie. Son premier roman, Carpentaria,a remporté le prix Miles Franklin en 2007. Son livre le plus récent, Tracker, sur le « leader autochtone charismatique, penseur politique et entrepreneur Tracker Tilmouth »,[J'] ai remporté le prix Stella (2018). Elle a également écrit le roman The Swan Book et les ouvrages de non-fiction Take Power, une histoire orale du Central Land Council ; et Grog War, une étude sur l'abus d'alcool dans le Territoire du Nord.

 

Carpentaria book

Alexis Wright est l'un des meilleurs écrivains aborigènes d'Australie. Carpentaria est son deuxième roman, une épopée qui se déroule dans le pays du golfe du nord-ouest du Queensland, d'où vient son peuple. Le portrait du roman de la vie dans la ville côtière précaire de Desperance est centré sur la puissante famille Phantom, chef du peuple Westend Pricklebush, et ses batailles avec la foule renégate d'Eastend du vieux Joseph Midnight d'une part, et les fonctionnaires blancs d'Uptown et le la mine voisine de Gurfurrit de l'autre.[ii]

 

 Kim Scott Author

Kim Scott, d'origine Noongar, est une écrivaine prolifique. Il est le premier auteur autochtone à remporter le prix Miles Franklin (1999), pour le roman Benang : From the Heart.Son livre That Deadman Dance a remporté le prix Miles Franklin (2011 ) et la médaille d'or de l'Australian Literature Society (2011). Taboo est son œuvre de non-fiction la plus récente, et il a écrit plusieurs livres pour enfants bilingues en anglais et Noongar.

Scott "a été acclamé par la critique pour la manière dont ses écrits explorent les questions d'identité, de race et d'histoire, ainsi que pour son intérêt à trouver des moyens permettant aux peuples autochtones de relier leur héritage ancien à la vie contemporaine." [iii]

 

Taboo Book

Taboo se déroule de nos jours, dans le sud-ouest rural de l'Australie-Occidentale, et raconte l'histoire d'un groupe de Noongar qui revisitent, pour la première fois depuis de nombreuses décennies, un tabou lieu : lieu d'un massacre qui suivit l'assassinat, par ces descendants de Noongar, d'un homme blanc qui avait volé une femme noire. Ils viennent à l'invitation de Dan Horton, le vieux propriétaire de la ferme où se sont déroulés les massacres. Il espère qu'en accueillant le groupe, il satisfera les dernières volontés de sa femme et nettoiera une tache morale du sol sur lequel lui et sa famille vivent depuis des générations.

Mais les péchés du passé ne seront pas si facilement effacés.

Nous marchons avec le groupe hétéroclite à travers ce pays tabou et notons en eux des lueurs de reconnexion avec la langue, les traditions, le pays. Nous apprenons à leurs côtés comment d'innombrables générations de Noongar ont vécu dans un rapport idéal avec la terre. C'est un roman de survie et de renouvellement, autant que de destruction ; et, finalement, d'espoir autant que de désespoir.[iv]

 

Melissa Lucashenco Author 

Melissa Lucashenko est une auteure très respectée de l'héritage Ygambeh/Bundjalung, et "ses écrits explorent les histoires et les passions des Australiens ordinaires avec une référence particulière aux peuples aborigènes et autres vivant en marge du premier monde ».[v]

Son premier livre, Steam Pigs,a remporté le prix Dobbie de la fiction féminine en 1998.Son roman Mullumbimby a remporté le Queensland Literary Award in Fiction (2013) et le Victorian Premier's Literary Award (2014) for Indigenous Writing.

Mullumbimby Lucashennko 

Lorsque Jo Breen utilise son règlement de divorce pour acheter une propriété négligée dans l'arrière-pays de Byron Bay, elle espère un changement d'arbre et un lien florissant avec la terre de ses ancêtres aborigènes. Ce qu'elle découvre à la place, c'est une vive dissidence de la part de sa fille adolescente, des problèmes de la part de voisins blancs peu impressionnés et une guerre des titres autochtones imminente entre les familles Bundjalung locales. Lorsque Jo trouve de manière inattendue l'amour d'un côté de la division des titres autochtones, elle apprend rapidement que vivre à la campagne n'est qu'une partie de la recette de la bonne vie.
 
Raconté avec humour et un œil satirique aiguisé, Mullumbimby  est un roman moderne qui se déroule sur une terre ancienne.[vi] 

 

Deux auteurs autochtones australiens émergents incontournables

Ellen van Neerven author

Ellen van Neerven est de Mununjali Yugambeh et Dutch Heritage, et est certainement à surveiller.

Son premier livre, Heat and Light (2014), a remporté le David Unaipon Award, le Dobbie Literary Award et le NSW Premier’s Literary Awards Indigenous Writers Prize. Son livre de poésie de 2016, Comfort Food, a été présélectionné pour de nombreux prix. Personnellement, elle a remporté le prix Johnno du Queensland Writers Center 2017 et le prix Express Media 2015 pour la contribution exceptionnelle d'un jeune aux arts littéraires.

 Heat and Light book

Dans cette œuvre de fiction primée, Ellen van Neerven emmène ses lecteurs dans un voyage mythique, mystique et encore douloureusement réel.

En trois parties, elle prend la narration traditionnelle et lui donne une touche contemporaine unique. Dans "Heat", nous rencontrons plusieurs générations de la famille Kresinger et l'héritage laissé par la mystérieuse Pearl. Dans ‘Eau’, un monde futuriste est imaginé et le destin d’un peuple menacé. Dans "Light", les liens familiaux sont remis en cause et les personnages sont pris entre désir de liberté et sentiment d'appartenance.

Heat and Light présente une collection intrigante tout en annonçant l'arrivée d'un nouveau talent passionnant dans l'écriture australienne.[vii]

 Claire Coleman author

Claire G. Coleman est d'origine Noongar et a écrit son premier roman très acclamé, Terra Nullius (2017) lors d'un voyage en Australie dans une caravane. Son écriture non conventionnelle n'a certainement pas affecté le travail de Coleman, car le roman a été nominé ou présélectionné pour six prix au cours de sa première année seulement.

 Terra Nullius

Dans un avenir proche, l'Australie est sur le point de connaître à nouveau la colonisation. Qu'avons-nous appris de notre passé ?

Jacky courait. Il n'y avait aucune pensée dans sa tête, seulement une envie intense de courir. Il n'y avait aucun sens qu'il allait quelque part, pas de plan, pas de destination, pas d'avenir. Tout ce qu'il avait était une idée de ce qu'il y avait derrière, de ce qu'il fuyait. Jacky courait.

Les indigènes de la colonie sont agités. Les colons sont impatients d'avoir une nation de paix et de mettre les sauvages au pas. Les familles sont déchirées, la rééducation est imposée. Cette terre riche subviendra aux besoins de tous.

Ce n'est pas l'Australie telle que nous la connaissons. Ce n'est pas l'Australie de notre histoire. Cette TERRA NULLIUS est quelque chose de nouveau, mais trop familier.[viii]

 

 

 

[i] Éditions Giramond

[ii] Éditions Giramond

[iii] Site Web de l'auteur

[iv] Résumé et images du Pan Macmillan Australie

[v] AusLit 

[vi] Presses de l'Université du Queensland

[vii] Presses de l'Université du Queensland

[viii] Hachette Australie 

.