La légende inuite de la déesse de la mer

L'un des mythes inuits les plus connus est celui de la déesse de la mer. Elle est connue sous de nombreux noms (Sedna, Nuliayuk, Taluliyuk), et il existe de nombreuses variantes de l'histoire, mais il y a un message central : la déesse de la mer est la gardienne de tous les animaux marins, et elle doit être gardée heureuse pour la l'océan pour continuer à subvenir aux besoins des gens.  

Inuit Sea Goddess Sedna

Sedna la déesse de la mer

Il y a de nombreuses années, un bel étranger visite l'igloo d'une famille. Il est le bienvenu pour passer la nuit, mais quand ils se réveillent, l'étranger est parti. Le père ne voit que des traces d'animaux qui sortent de l'igloo et dit : « Nous avons été trompés. Ce devait être mon chien de tête déguisé en homme." Lorsque la fille tombe enceinte, le père honteux la conduit à la rame jusqu'à une île, où il l'abandonne.

La fille ne survit que parce que le chien de tête nage jusqu'à la fille, lui apportant de la viande à manger. Avec le temps, elle donne naissance à six petits ; trois sont des enfants inuits, mais les trois autres ont de plus grandes oreilles et un nez en forme de museau. Elle fabrique un bateau en peau de phoque et place les trois étranges enfants à l'intérieur, les poussant à la dérive dans la mer. Certaines légendes disent que les peuples européens et des Premières Nations descendent de ces trois enfants.

Avec le temps, le père décide de récupérer sa fille hors de l'île. Sur le chemin du retour, une tempête se lève et le père égoïste a peur que le bateau chavire. Il décide de jeter sa fille par-dessus bord pour alléger la charge.

Quand elle essaie de remonter dans le bateau, son père lui coupe les doigts. Ces doigts deviennent des phoques dans la mer. Elle essaie à nouveau et il lui coupe les mains, qui deviennent des morses. Elle fait une dernière tentative pour monter à bord du bateau mais son père lui coupe les avant-bras, qui se transforment en baleines.

La fille ne peut plus rester à flot et coule au fond de l'océan, où elle se transforme en une déesse mi-poisson, mi-femme. Elle tient tous les animaux marins empêtrés dans ses cheveux, pour les relâcher lorsqu'elle est apaisée par des offrandes, des chants ou la visite d'un angakok (chaman), qui démêle les nœuds de ses cheveux.

(Adapté de l'Encyclopédie canadienne)

Sedna Sea Goddess